cristallin


cristallin

cristallin, ine [ kristalɛ̃, in ] adj. et n. m.
cieux cristallins 1247; lat. crystallinus
1(XVIe) Clair, transparent comme le cristal. clair, limpide, pur, transparent. Eaux cristallines.
Son cristallin, aussi pur et clair que celui que rend le cristal (2o). « d'une voix cristalline qui chantait sur les fins des mots » (Huysmans).
2 N. m. (1680; humeur cristalline XIVe) LE CRISTALLIN : le plus important des milieux transparents de l'œil, formant « une lentille biconvexe placée en arrière de la pupille » (Testut). L'accommodation, modification de la courbure du cristallin par le muscle ciliaire. Suivant la courbure du cristallin, l'œil est dit myope, hypermétrope, presbyte, astigmate. Opacification du cristallin. 2. cataracte. N. f. pl. CRISTALLINES : protéines solubles du cristallin des vertébrés.
3(XVIIe) Sc. Des cristaux (4o); relatif à un état solide où la disposition ordonnée des atomes (réseau cristallin) produit des formes géométriques définies (opposé à amorphe). Systèmes cristallins : catégories de classement des cristaux selon leurs éléments de symétrie (triclinique; clinorhombique ou monoclinique; orthorhombique; ternaire ou rhomboédrique; quadratique; hexagonal; cubique). Optique cristalline : étude de la propagation du rayonnement dans les milieux cristallins anisotropes. ⇒ biréfringence, interférence, polarisation, réfraction. Roche cristalline, formée de cristaux visibles à l'œil. Le mica, le schiste sont des roches cristallines métamorphiques; le granit, le porphyre, des roches cristallines magmatiques. Par ext. Massif cristallin.

cristallin nom masculin (de cristallin) Lentille biconvexe, située en arrière de l'iris et en avant du corps vitré, qui intervient dans l'accommodation. Verre de qualité inférieure à celle du cristal, composé de silice, d'oxyde de plomb, de baryte, de chaux et de soude. ● cristallin (citations) nom masculin (de cristallin) Jules Romains, pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972 Académie française, 1946 Ne jamais oublier que la sclérose du cristallin commence à vingt-cinq ans. Les Hommes de bonne volonté, Recherche d'une église Flammarioncristallin (synonymes) nom masculin (de cristallin) Verre de qualité inférieure à celle du cristal, composé de...
Synonymes :
- semi-cristal
cristallin, cristalline adjectif (bas latin crystallinus) Qui appartient aux cristaux, est de la nature des cristaux. Littéraire. Semblable au cristal par la transparence, la sonorité, la pureté : Voix cristalline.cristallin, cristalline (expressions) adjectif (bas latin crystallinus) Massif cristallin, ensemble de formations plutoniques et/ou métamorphiques, généralement opposé aux ensembles sédimentaires. Roche cristalline, roche formée de cristaux visibles à l'œil nu. (Ce terme s'applique aux roches plutoniques et métamorphiques.) Théorie du champ cristallin, théorie expliquant, à l'aide de modèles électrostatiques, la formation et l'équilibrage des charges dans les structures complexes.

cristallin, ine
adj.
d1./d Propre au cristal. Structure cristalline.
d2./d Qui contient des cristaux.
|| MINER Roche cristalline, dont les minéraux constitutifs sont cristallisés. Calcaire, schiste cristallin.
Système cristallin: chacun des sept systèmes (cubique, quadratique, orthorhombique, triclinique, hexagonal, rhomboédrique, monoclinique) définis par la forme géométrique de la maille.
Réseau cristallin: V. réseau.
d3./d Litt. Pur, clair comme le cristal.
|| Pur comme le son rendu par le cristal. Voix cristalline.
————————
cristallin
n. m. ANAT élément constitutif de l'oeil, en forme de lentille biconvexe, dont la courbure est modifiable sous l'action des muscles ciliaires, et qui concentre les rayons lumineux sur la rétine. La cataracte détermine l'opacification du cristallin.

I.
⇒CRISTALLIN1, INE, adj.
A.— CHIM., MINÉR. (cf. cristal A). Qui concerne le cristal, les cristaux; qui appartient au cristal; qui est composé de cristaux. Des formes arrondies d'aspect plus amorphe que cristallin (MAURAIN, Météor., 1950, p. 128) :
1. Dans les réseaux cristallins ioniques, la cohésion de l'édifice formé par les ions est assurée par les interactions électrostatiques qui s'exercent entre eux.
CHAMPETIER, Chim. macromoléculaire, 1957, p. 23.
SYNT. État cristallin; nature, structure, texture cristalline; espèce, variété cristalline; concrétion, poussière cristalline; motif, système cristallin; face, maille cristalline; analyse, optique cristalline (cf. cristallo-graphique); sel cristallin (vx), (cf. cristallisé).
En partic. Roche cristalline. Roche endogène composée de cristaux (cf. GEORGE 1970).
P. méton. Composé de roches cristallines. Massif, terrain cristallin. Le paysage sédimentaire, surtout dans les régions plissées, présente un aspect qui le fait distinguer, au premier coup d'œil, du paysage cristallin (COMBALUZIER, Introd. géol., 1961, p. 91).
Emploi subst. Sur cet enduit on avait imité la teinte et le cristallin du granit (DUMAS père, Comte Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 292).
Rem. Cristallin entre comme 2e élément de compos. dans la formation de qq. adj. : crypto-cristallin (cf. LAPPARENT, Minér., 1899, p. 472), magnéto-cristallin (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 224), micro-cristallin (cf. METTA, Pierres préc., 1960, p. 21), vitro-cristallin (cf. C. DUVAL, Verre, 1966, p. 91).
B.— Qui est propre au cristal (v. ce mot A 2 et B). Limpidité, pureté, transparence cristalline. La couleur cristalline du verre (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 2, 1801, p. 182) :
2. Sa main tremblait; en posant le verre, il le fit tinter contre la carafe. Dans le silence, ce son cristallin n'en finissait pas de mourir.
MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Sorellina, 1928, p. 1238.
1. Qui a l'éclat, la limpidité, la transparence du cristal. Air, ciel, jour cristallin; esprit cristallin; âme cristalline :
3. La joie de Mozart est faite de sérénité; et la phrase de sa musique est comme une tranquille pensée; sa simplicité n'est que de la pureté; c'est une chose cristalline; ...
GIDE, Journal, 1893, p. 44.
Emploi subst. :
4. Sur Gide artiste, dans le sens de l'expression, de l'instrument, ne faire intervenir que le problème du cristallin, dire un mot de la famille des cristallins en art, et définir cette qualité comme cet état second de la clarté que j'appelais naguère une clarté chantante.
DU BOS, Journal, 1924, p. 207.
2. P. métaph. Bruit, chant, rire, son, tintement cristallin; musique, note, sonorité, voix cristalline. Des airs cristallins d'harmonica (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 46).
En partic. [En parlant de l'eau] Ruissellement cristallin; fontaine, onde, source cristalline. On n'entendait plus que le clapotement cristallin de l'eau entre les racines des arbres (THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 8). L'eau cristalline de la source (GIDE, Voy. Urien, 1893, p. 52).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. cristallin, vx. Synon. de cristal (v. ce mot B). Service à porto, cristallin blanc taillé (Catal. jouets [Louvre], 1936).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-in]. Transcrit avec [l] double ds LAND. 1834. Admis ds Ac. 1694-1932. Cf. cristal. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. [ms.] « qui a la transparence du cristal » (STUDER et EVANS, Lapidaire de Marbode, version de Cambridge, 192, 1153 ds T.-L.); 2. XIIIe s. ciel cristallin, cieux cristallins « deux voûtes situées entre le premier mobile et le firmament, dans le système de Ptolémée » (GAUTIER DE MES, Image du monde, BN 2021, f. 137 b); 3. 1774 minér. « relatif aux cristaux » (VALM., s.v. cristal, p. 400). Empr. au lat. impérial crystallinus « qui a l'aspect du cristal ».
DÉR. Cristallinité, subst. fém., chim., minér. Caractère de ce qui est à l'état cristallin. Degré de cristallinité (Encyclop. internat. des sc. et des techn., Paris, Presses de la Cité, t. 8, 1972, p. 952). Limite de cristallinité (Encyclop. internat. des sc. et des techn., Paris, Presses de la Cité, t. 8, 1972 p. 953). Les feldspaths lamelleux qui ne renferment pas de quartz libre présentent une cristallinité analogue à celle des granites (ÉLIE DE BEAUMONT, B. S. géol. Fr., t. 4, 1847, p. 65). La cristallinité de cette roche [n'est] pas obligatoirement due à sa solidification à de grandes profondeurs (cf. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 366). Attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1975 et ROB. Suppl. 1970. Seule transcr. ds LITTRÉ : kri-stal-li-ni-té. Cf. cristal. 1re attest. 1863 1er semestre (CHANCOURTOIS, Applic. vis tellur. ds théorie acier ds Comptes rendus hebdom. des séances de l'Ac. des sc., t. 56, p. 479); de cristallin, suff. -ité.
BBG. — GALL. 1955, p. 528. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 200.
II.
⇒CRISTALLIN2, subst. masc.
Milieu transparent de l'œil se présentant sous la forme d'une lentille biconvexe située entre l'humeur aqueuse et le corps vitré et dont la plasticité en fait l'organe de l'accomodation (v. ce mot B 2 a). Synon. lentille cristalline. Les yeux que l'on a opérés de la cataracte, c'est-à-dire dont le cristallin devenu opaque a été enlevé (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 369). La forme du cristallin se modifie automatiquement pour la vision proche ou éloignée (CARREL, L'Homme, 1935, p. 238).
SYNT. Capsule du cristallin (synon. cristalloïde); convexité, courbure, face du cristallin; dureté, lésion, opacité, rigidité du cristallin.
P. méton., plaisant. Se rincer le cristallin (cf. l'expr. fam. se rincer l'œil). Et je me rinçai le cristallin en contemplant le décor de Jambon et Bailly (COLETTE, Cl. s'en va, 1903, pp. 285-286).
Rem. On rencontre ds la docum. a) L'adj. cristallin, ine. Relatif au cristallin de l'œil. Lentille cristalline (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 375). b) Le subst. fém. cristalline. Substance organique du cristallin de l'œil. Attesté ds LITTRÉ, Lar. 19e-20e, GUÉRIN 1892, ROB., QUILLET 1965.
Prononc. et Orth. Cf. cristallin1. Étymol. et Hist. 1. 1314 adj. umour cristalline (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, éd. Ch. Bos, I, p. 65, § 227-229); 2. subst. masc. 1680 (RICH.) V. cristallin1.
STAT. — Cristallin1 et 2. Fréq. abs. littér. :261. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 393, b) 325; XXe s. : a) 268, b) 438.
DÉR. Cristallinien, ienne, adj. Relatif au cristallin de l'œil. Épithélium cristallinien; fibre cristallinienne. Une cataracte totale sur un œil et quelques opacités cristalliniennes discrètes sur l'autre (BRION, Jurispr. vétér., 1943, p. 269). Lentille cristallinienne. Synon. de cristallin. Au devant de la lentille cristallinienne, la membrane de l'iris forme un diaphragme (CARREL, L'Homme, 1935, p. 238). Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. cristallien, ienne. Synon. rare de cristallinien (cf. R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 75). [], fém. [-]. Cf. cristal. 1re attest. 1863 (LITTRÉ); de cristallin2, suff. -ien. Fréq. abs. littér. : 1.

cristallin, ine [kʀistalɛ̃, in] adj. et n.
ÉTYM. XIIe, cieux cristallins; XIIIe, au sens 2, a; lat. crystallinus, de crystallus. → Cristal.
———
I Adj.
1 (XVIIe). Sc. Des cristaux (I.); relatif à un état solide où la disposition des atomes produit des formes géométriques définies (opposé à amorphe). || Réseau cristallin : disposition régulière des atomes d'un cristal. || Systèmes cristallins : triclinique; binaire ou monoclinique; orthorhombique; ternaire ou rhomboédrique; quadratique; hexagonal; cubique (selon les axes).Roche cristalline, formée de cristaux. Par métonymie. || Massif, terrain cristallin, riche en roches cristallines.N. m. || Le cristallin : caractère d'une roche cristalline.
2 a (Premier sens attesté). Clair, transparent comme le cristal (II.). Clair, limpide, pur, transparent. || Des eaux cristallines.
1 Notre humble ruisseau (…)
Déroule sa nappe argentine
Et dans son onde cristalline
Aime à bercer le doux rayon.
Lamartine, Épître à Hugo.
b Son cristallin, aussi pur et clair que celui que rend le cristal. || Timbre cristallin. || Voix cristalline.
2 (…) les enfants de chœur, à genoux, débitaient les répons latins, d'une voix cristalline qui chantait sur les fins des mots.
Huysmans, Là-bas, XIX, p. 259.
c Fig. Céleste, pur.
3 La joie de Mozart est faite de sérénité; et la phrase de sa musique est comme une tranquille pensée; sa simplicité n'est que de la pureté; c'est une chose cristalline; toutes les émotions s'y jouent, mais comme déjà célestement transposées.
Gide, Journal, sept.-oct. 1893.
———
II N. m. Anat. || Le cristallin : le plus important des milieux transparents de l'œil. || Faces du cristallin. || Étoiles du cristallin. || Capsule ou sac capsulaire du cristallin. || Fibres du cristallin. || Appareil suspenseur du cristallin. Zonule. || Modification de la courbure du cristallin par le muscle ciliaire. Accommodation. || Suivant la courbure du cristallin, l'œil est dit myope, hypermétrope, presbyte, astigmate. || Lésion, altération du cristallin. Cataracte, luxation.
4 Le cristallin (…) est une lentille biconvexe, placée en arrière de la pupille, entre l'iris qu'il repousse en avant, et l'humeur aqueuse des chambres de l'œil, et le corps vitré, qui est en arrière.
L. Testut, Traité d'anatomie, t. III, p. 614.
5 (…) de même qu'on a dit des personnes qui s'habituent à regarder les objets de trop près qu'elles se brisent le rayon visuel, ce qui signifie, en terme plus technique, se contracter le cristallin (…)
Rivarol, Littérature, I, V, p. 112.
Adj. Vx. Cristallinien. || Lentille cristalline.
———
III N. f. || Cristalline : substance organique du cristallin de l'œil.
DÉR. Cristallinien, cristallinité.
COMP. Holocristallin. V. Microcristallin, monocristallin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cristallin — cristallin, ine (kri sta lin, li n ) adj. 1°   Qui a la transparence du cristal. •   Au bord d un frais ruisseau dont les eaux cristallines Tombaient, parmi des rocs, du sommet des collines, DELILLE Trois règnes, III. •   Notre humble ruisseau …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cristallin — Cristallin, [cristall]ine. adj. Qui est clair & transparent comme du cristal. Il ne se dit guere que des eaux, Des eaux cristalines, pour dire, Des eaux extremement claires & pures. On appelle, Le cristallin, ou l humeur cristalline, l Une des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Cristallin — Sur les autres projets Wikimedia : « Cristallin », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Modèle optique de l œil Le cristallin est une lentille biconvexe de l …   Wikipédia en Français

  • CRISTALLIN — INE. adj. T. de Chimie. Qui appartient aux cristaux. Formes cristallines. CRISTALLIN, signifie quelquefois, dans le langage poétique, Qui est clair et transparent comme du cristal. On ne le dit guère que Des eaux. Des eaux cristallines.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • cristallin — I. CRISTALLIN, INE. adj. Qui est clair et transparent comme du cristal. Il ne se dit guère que Des eaux. Des eaux cristallines, pour dire, Des eaux extrémement claires et pures. II. CRISTALLIN. sub. m. On appelle ainsi L une des trois humeurs de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cristallin — lęšiukas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. crystalline lens vok. Augenlinse, f; Kristallinse, f rus. хрусталик, m pranc. cristallin, m …   Fizikos terminų žodynas

  • cristallin — adj. ; nm., cristallin (de l oeil) : kristalin, na, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • cristallin — a, cristalin, o adj. et m. cristallin, e …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • cristallin — фр. [кристалэ/н] прозрачно, кристально …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • CRISTALLIN, INE — adj. T. de Chimie Qui appartient aux cristaux. Formes cristallines. Une substance à l’état cristallin. Il signifie, dans le langage poétique, Qui est clair et transparent comme du cristal. On ne le dit guère que des Eaux. Des eaux cristallines.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.